Inspi "My Dear Devil"

samedi 17 décembre 2016

Step Byyy Steeeep 🎶 - Du scénario à la Planche #1


Hello les amis.
J'avance encore un peu plus dans mon dossier Ă©diteur et maintenant je me jette Ă  corps perdu dans le storyboard ! * v * Une Ă©tape plutĂ´t chouette, je dois l'admettre...

Du coup je me permets de faire un petit post sur le processus de crĂ©ation. Car derrière les belles planches d'une BD, y a tout un long travail derrière qui prend des mois...° ° (enfin pour moi en tout cas...)

En ce moment, je suis au storyboard, mais avant d'en arriver là, il a fallut que j'écrive le scénario ! * O *
Ainsi ce post concernera cette partie, le reste, viendra après.

Scénario - le découpage

Je ne vais pas parler ici de comment on créée une histoire. C'est un travail d'écrivain et cela nécessite plusieurs étapes comme lorsque l'on fait une BD. Comme je souhaiterai me porter que sur le côté graphique du processus, il n'est pas nécessaire de parler de la partie scénario de A jusqu'à Z, mais seulement du découpage, la partie qui concerne la création des planches.

Alors....
À quoi ressemble le scénario d'une BD ?
Il y a plusieurs prĂ©sentations, chacun adopte celle qui lui plait. Mais cela ne ressemble en aucun cas Ă  un roman - c'est-Ă -dire, avec des phrases descriptives bien formulĂ©es, les pensĂ©es des personnages et leurs actions bien formulĂ©es aussi, etc...) 
Peut-ĂŞtre que certains le font, mais les premières fois que j'ai fait ça, j'y est passĂ©e des semaines et des semaines. 
C'Ă©tait long ! ° w ° Je me suis retrouvĂ©e Ă  passer des heures Ă  dĂ©couper scène par scène mon roman mais surtout Ă  supprimer plein de passages que j'ai perdu du temps Ă  Ă©crire.
Pourquoi ? 
Parce qu'en BD, on est pas si libre que ça, surtout en nombre de pages. Un manga pro doit faire aux alentours de 196 pages maximum et des BD Franco-belges 64 ! Vous vous doutez bien que l'on ne peut pas mettre toutes les scènes que l'on veut. Par consĂ©quent, automatiquement, vous vous retrouvez Ă  supprimer des rĂ©pliques ° w ° - et ce travail peut durer lonnngtemps... - w -
Remarque: pourtant il y a bien des mangas Ă  plus de 200 pages. Certes, en manga on peut peut-ĂŞtre faire autant de pages que l'on veut, mais il faut assumer de pouvoir les faire en 6 mois...! Et de faire payer vos lecteurs 8€ votrenpremeir manga ° w ° ( certes, le prix reste nĂ©gociable avec son Ă©diteur mais je pense qu'au dĂ©but faudra batailler... ^ ^")
Bref...

Alors non, pour moi, plus jamais de scénario romancé. J'ai donc opté pour une tout autre présentation.... fufufu - w -

Je fais des rĂ©sumĂ©s...! * w * 
Un rĂ©sumĂ© de chaque tomes oĂą je raconte ce qui s'y dĂ©roule globalement avec les scènes clĂ©s. Puis lorsque je dois Ă©crire le tome en question, je fais des rĂ©sumĂ©s de chaque sĂ©quences et de chaque     scènes.
Je ne prends plus la peine d'écrire les répliques des personnages. J'en écris quelques unes, celles qui me viennent tout de suite quand il s'agit d'une scène comique, mais c'est tout.
Remarque: Ă€ propos des rĂ©pliques, je me permets de rebondir. La fameuse façon d'Ă©crire tout son scĂ©nario avec seulement  des rĂ©pliques de personnages comme dans les scĂ©narios de films ou les pièces de théâtres est la plus rĂ©pandue et celle Ă  laquelle on pense automatiquement quand on Ă©crit un scĂ©nario de BD.
Comme ça:

Seulement, pour l'avoir expérimenté, je me suis quand même retrouvée à perdre mon temps.
Puisque, comme dis prĂ©cĂ©demment, les limites de pages font quand mĂŞme que l'on supprime des rĂ©pliques. Et le paramètre que l'on oublie souvent, c'est la taille des bulles. ° w ° On ne peut pas faire dire beaucoup Ă  son personnage au risque de rajouter des pages ou bien de se retrouver avec des bulles de roman ! 
Remarque: Certains y arrivent bien à faire des répliques qui rentrent bien dans les pages et qui ne finissent pas supprimées lors de la réalisation du storyboard mais bon.... Moi j'ai lâchée l'affaire ; w ;......

Pour revenir sur la méthode du résumé, cette façon d'écrire est intéressante pour moi parce que: premièrement, elle est rapide. On n'écrit que les actions sans y passer des heures à les décrire précisément. On a de la flexibilité par rapport au nombre de pages que l'on veut faire pour une scène. Nous ne sommes pas contraint par des répliques et par conséquent on peut plus facilement contrôler le nombre de pages que va prendre une scène.

Voici plus ou moins Ă  quoi ressemble mon script du tome 1:
La partie en violette correspond à des petits infos concernant la scène, le ressenti d'un personnage ou bien ce que le lecteur doit apprendre dans cette scène. Ce sont des informations complémentaires très utiles pour écrire les répliques des persos au moment du storyboard.

Voilà c'est tout pour ce premier post sur ma façon de faire * v * J'espère qu'il vous aura plu. Prochainement, ce sera Storyboard - v - huhuhu !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Oh please un commentaire, ça serait très aimable !! ^ ^'